爱上海,上海龙凤419,上海419论坛 – Powered by Coral Miller!

Le premier ministre annonce des changements au sein du Conseil exécutif

Posted on by

first_imgCertains membres du cabinet de la Nouvelle-Écosse ont de nouvelles responsabilités, et un député quitte les dernières banquettes pour se joindre au Conseil exécutif. Le premier ministre Rodney MacDonald a annoncé les changements au cabinet aujourd’hui 7 janvier. Le Conseil exécutif a été assermenté à 14 h à l’Assemblée législative provinciale. « Les derniers changements majeurs aux responsabilités des membres du cabinet ont eu lieu il y a plus de deux ans, » a dit le premier ministre MacDonald. « J’ai une équipe chevronnée aux antécédents très vastes. Ces changements apporteront de nouvelles idées à certains ministères, mais ils permettront aussi de maintenir un niveau de stabilité à l’échelle du gouvernement. « Je crois que nous avons les bonnes personnes en place pour nous guider pendant une période plutôt difficile alors que nous entamons le processus budgétaire. » Le Conseil exécutif compte un nouveau membre, soit le député de Pictou Centre, Pat Dunn. Le député Jamie Muir, qui prendra sa retraite, n’est plus membre du cabinet. « J’aimerais remercier M. Muir encore une fois pour toutes ses contributions à la province de la Nouvelle-Écosse, et j’espère bientôt travailler avec lui comme membre du caucus progressiste-conservateur, » a dit le premier ministre MacDonald. « J’aimerais aussi souhaiter bienvenue à M. Dunn, et j’ai hâte d’écouter ses idées au sujet de son nouveau rôle. » Voici la liste des ministres du cabinet et de leurs responsabilités : — Le premier ministre MacDonald est également président du Conseil exécutif et ministre des Affaires intergouvernementales. — Le vice-premier ministre Angus MacIsaac assume le nouveau rôle de président du Conseil du trésor et de la politique. Il demeure ministre des Affaires gaéliques et ministre responsable de la porte d’entrée de l’Atlantique. — Michael Baker demeure ministre des Finances et ministre des Affaires autochtones. — David Morse assume le nouveau rôle de ministre de l’Environnement. Il est également ministre responsable de la gestion des urgences et ministre responsable des relations militaires. M. Morse a un lien militaire direct, puisque l’un de ses fils est un agent de police militaire, et deux autres, dont l’un qui a servi volontairement en Afghanistan, sont membres de la réserve militaire (West Novies). — Cecil Clarke demeure ministre de la Justice et procureur général. M. Clark est également le leader parlementaire du gouvernement et ministre responsable de la loi sur les droits de la personne. — Barry Barnet est le nouveau ministre de l’Énergie. Il est également le nouveau ministre responsable de Conservation Nouvelle-Écosse. De plus, M. Barnet demeure ministre des Affaires afro-néo-écossaises. — Richard Hurlburt passe du rôle de ministre de l’Énergie à celui de ministre de Services Nouvelle-Écosse et Relations avec les municipalités. — Chris d’Entremont est le nouveau ministre des Services communautaires. Il assume ce nouveau rôle après avoir passé presque trois ans comme ministre de la Santé. M. d’Entremont demeure ministre des Affaires acadiennes. — Carolyn Bolivar-Getson assume de nouvelles responsabilités comme ministre des Ressources naturelles. Elle demeure ministre responsable du Conseil consultatif sur la condition féminine. — Brooke Taylor, qui s’intéresse au domaine du camionnage depuis de nombreuses années, est maintenant ministre des Transports et du Renouvellement de l’infrastructure. Il est également ministre responsable de la Sydney Tar Ponds Agency. — Le ministère du Développement économique a un nouveau nom et un nouveau ministre. Murray Scott est maintenant ministre du Développement économique et rural. Le changement de nom a été effectué afin de mieux refléter le rôle et les objectifs du ministère. M. Scott est aussi ministre responsable de Nova Scotia Business Inc. — Bill Dooks demeure ministre du Tourisme, de la Culture et du Patrimoine, et est également ministre responsable de la loi sur les bien patrimoniaux (Heritage Property Act). — Ronald Chisholm demeure ministre des Pêches et de l’Aquaculture. — Judy Streatch est la nouvelle ministre de l’Éducation. L’ancienne enseignante et administratrice possède plus de 15 ans d’expérience dans le domaine de l’Éducation. Mme Stretch continue d’assumer le rôle de ministre de Communications Nouvelle-Écosse. — Mark Parent demeure ministre du Travail et du Développement de la main-d’œuvre. Il n’est plus responsable du portefeuille de l’environnement, mais assume de nouvelles responsabilités à titre de ministre de l’Agriculture. — Len Goucher assume plusieurs nouveaux rôles en plus de son poste de ministre de l’Immigration. Il devient également ministre de la Commission de la fonction publique et ministre des Aînés. M. Goucher demeure ministre responsable de la Société des alcools de la Nouvelle-Écosse. — Karen Casey, ancienne présidente de la régie régionale de la santé Colchester-East Hants, est la nouvelle ministre de la Santé. — Pat Dunn se joint au cabinet à titre de ministre de la Promotion et de la Protection de la santé. M. Dunn est ancien enseignant et administrateur, et il a une vaste expérience en matière de participation communautaire, particulièrement dans les sports et les loisirs. M. Dunn est également ministre du Bénévolat.last_img read more

Tagged: , , , , , , , , , , , .

Syria UN officials urge humanitarian access to thousands trapped by intense fighting

Posted on by

“The continued failure by parties to the conflict to protect civilians across Syria means that women, men, and children continue to be killed, injured and displaced across the country,” Under-Secretary-General for Humanitarian Affairs and Emergency Relief Coordinator Valerie Amos said in a statement. She urged commitment by all parties “to stop actions that result in loss of civilian lives, to allow access for aid organizations, and to respect their obligations under international human rights and humanitarian law,” Ms. Amos noted, adding that she and colleagues in the humanitarian and human rights community have publicly and frequently called for the violence to stop. Ms. Amos noted that hundreds of people have reportedly been killed, injured or taken hostage in attacks in Homs, Aleppo and other areas of Syria in the last two days alone. Aid officials – at risk to their own lives – are trying to get to civilians caught in the fighting, Ms. Amos said. “They need our support to be able to safely reach all people in need, wherever they are in Syria,” she urged. “Their job is to be neutral and impartial and it remains vital that efforts to provide humanitarian aid are separate from political agendas.” Meanwhile, the head of the UN Children’s Fund (UNICEF) urged “immediate safe access” to families caught in the fighting in Al Waer neighbourhood of Homs where some 400,000 people are believed to be living in partially constructed buildings, schools and other public buildings.UNICEF has been aiding partners to distribute nutrition and basic hygiene supplies and clean water, but new checkpoints are preventing more supplies from entering the area. “We call on all parties to facilitate immediate safe access to these families so we can provide life-saving assistance, and to allow those families currently trapped in Al Waer who wish to leave to do so in safety and in dignity,” UNICEF Executive Director Anthony Lake said in a statement. “Cannot all those involved agree that the innocent women and children in Homs, and across Syria, should be spared all possible suffering?”Mr. Lake said the situation of women and children in Homs “is rapidly deteriorating” with reports of intense daily clashes, and rocket and mortar strikes causing many casualties. Water and electricity are still available but vegetables, milk and other essentials are in increasingly short supply. UNICEF warned that its own emergency supplies “will run out within days”.Some 5,000 people are killed monthly in the conflict, and an average 6,000 flee every day from the country, according to the UN figures presented last month to the UN Security Council. Since fighting began in March 2011 between the Syrian Government and opposition groups seeking to oust President Bashar Al-Assad as many as 100,000 people have been killed, almost 2 million have fled to neighbouring countries and a further 4 million have been internally displaced. In addition, at least 6.8 million Syrian require urgent humanitarian assistance, half of whom are children. read more

Tagged: , , , , , , , , , .